Notre organisation

Les membres honoraires

Simon Ovronnaz

Ancien directeur par intérim de la division Winchair Airlines

Profil

Nelson Bruneau

Ancien directeur de la Fenico

Profil

André Bellecourt

Retraité, ancien président de la division Aéronautique

Profil

John D. Sullivan

Ancien n°2 du Groupe Winch, bras-droit de Nerio Winch.

Profil

Le comité executif

Jean Van Hamme

Scénariste des albums 1 à 20

Profil

Éric Giacometti

Scénariste à partir du tome 21

Profil

Philippe Francq

Dessinateur

Profil

En mémoire de....

Nerio Winch

Décédé – Ancien président général du Groupe Winch

Arrière-petit-fils d’immigré yougoslave, fils d’un magnat du pétrole, Nerio Winch n’a reculé devant rien pour bâtir son empire financier, le plus puissant et le plus étendu au monde, dont la fortune s’élève à dix milliards de dollars. Son impitoyable sens des affaires, qui n’a d’égal que sa fierté à l’égard de sa réussite personnelle, lui interdisait cependant de léguer le Groupe à un étranger lorsque le cancer du cerveau qui le rongeait aurait eu raison de sa volonté. Or, sa stérilité et son absence d’attaches familiales ou sentimentales l’avait poussé au préalable à rechercher un héritier. Ou plutôt, à se « construire » un héritier, de même qu’il avait construit sa carrière et son Groupe.

C’est en fouillant du côté de ses racines monténégrines que Nerio découvrit ainsi l’existence de Largo, orphelin de père inconnu et abandonné par sa mère, immigrée en Bosnie-Herzégovine. Après avoir décidé de l’adopter, et par conséquent de l’éduquer en vue de ses ambitions économiques, Nerio Winch mit un point d’honneur à lui inculquer des valeurs auxquelles le jeune homme demeurait réfractaire. Issus de deux univers radicalement différents, père et fils entretinrent donc durant de nombreuses années un rapport houleux, artificiel et néanmoins irréfutable. Et Largo de finalement accepter le fardeau qui lui incombait.

Parce qu’il se savait condamné par sa tumeur qui le paralysait peu à peu, Nerio demanda à Michel Cardignac, à l’époque directeur des compagnies Winchair, de le tuer afin de lui éviter une irrattrapable déchéance physique et mentale. Une requête à laquelle le Français accédera selon sa méthode, mettant fin de manière brutale à plusieurs décennies d’un règne intransigeant.

Publications liées

Implantations liées

Attention En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Ils sont nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus